À travers les années, l’Araignée-tétranyque rouge (Tetranychus urticae) est devenu résistant à la plupart des produits chimiques utilisés dans la production de roses. Comme agriculteurs désespérés, nous avons été chanceux de trouver le “bon” tétranyque (Phytoseiulus) qui aident à contrôler le rouge. Nous avons ainsi appris comment contrôler ces pestes et maintenant nous n’appliquons aucun produit chimique contre les araignées. Ça, c’est bon pour notre peuple et super sain pour l’environnement.

Maintenant nous procédons ainsi : puisque les « bons » sont des prédateurs naturels nous cultivons ces «mauvais» tétranyques dans une plante-hôte et nous les offrons à la population de «bon» araignées ; donc ils ont suffisamment de nourriture pour se reproduire et grandir. Une fois qu’ils bien “formés” pour manger les araignées “mauvais, nous les déposons dans les serres pour qu’ils vivent en symbiose avec nos roses.
Et c’est ainsi que nous contrôlons les araignées qui se nourrissent des feuilles de nos rosiers.

– José Rafael Gomez (Fermes Agrogana, Équateur) sur la façon dont ils ont réussi à réduire l’utilisation de pesticides.